Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 décembre 2016 7 18 /12 /décembre /2016 11:57
De gauche à droite : Michèle Harzo, Mireille Gouard, Monique Le Charpentier et Alain Billard avec Joseph Girard, adjoint à l'animation. Mercredi, les membres du club généalogique étaient conviés en mairie afin d'être remerciés pour huit années de labeur bénévole

De gauche à droite : Michèle Harzo, Mireille Gouard, Monique Le Charpentier et Alain Billard avec Joseph Girard, adjoint à l'animation. Mercredi, les membres du club généalogique étaient conviés en mairie afin d'être remerciés pour huit années de labeur bénévole

Ils ont passé huit ans à relever les actes d'état civil enregistrés dans la commune depuis 1613. Les données compilées par ces passionnés sont sur internet.

Les gens d'ici

Michèle Harzo, Alain Billard, Monique Le Charpentier et Mireille Gouard. Ces quatre passionnés, à l'origine de la création du club de généalogie, ont commencé les relevés généalogiques de la commune en septembre 2008. Michèle Harzo avait déjà fait des relevés à Gausson. Elle a proposé de s'attaquer à ceux de Ploeuc-sur-Lié.

À partir de 1613

À Ploeuc, les premiers documents d'état civil datent de 1613 (sous Louis XIII). Ce sont des registres de naissances. Les registres de mariages et de décès apparaissent en 1617.

« Nous n'avons pas commencé par ces registres, ils sont très difficiles à déchiffrer. Nous avons préféré faire les relevés du XVIIIe siècle, le temps de nous familiariser avec les patronymes de la commune », explique Michèle Harzo, retraitée de l'Éducation nationale.

105 229 actes relevés dans la commune

52 012 naissances, 11 947 mariages, et 41 270 décès. Huit années ont été nécessaires pour mener cette tâche à bien. On mesure la dose de patience. N'était-ce pas trop rébarbatif ? « Quand on aime, on ne compte pas », répondent en choeur les quatre généalogistes qui ne sont pas encore rassasiés, puisque Michèle Harzo et Monique Le Charpentier vont continuer les relevés de la commune de Plouguenast.

Plus de 200 naissances par an au XVIIe siècle

Ces relevés généalogiques sont pleins d'enseignements. Ainsi on apprend qu'aux XVIIe et XVIIIesiècle, la moyenne des naissances est de 200 à 250 l'an dans la commune. Elle descend à 150 - 200 au XIXe siècle. Elle oscille aujourd'hui entre 30 et 50 depuis 2000. Entrons dans les détails : « On observe des pics de décès dus à des épidémies : 484 décès en 1741 (dysenterie, typhus), 508 en 1773 (typhoïde) alors que la moyenne est d'environ 150 à 200 décès par an, explique, Michèle, intarissable. Nous avons continué les relevés jusqu'en 1972 pour reconstituer les tables décennales de 1952 à 1972 qui avaient disparu. »

Une base de données pour tous

Les données sont dès à présent accessibles sur le site du centre généalogique des Côtes-d'Armor.

httppublic://2016/12/18/quatre-genealogistes-terminent-un-travail-colossal.jpgwww.genealogie22.com (accès visiteur). Elles le seront plus tard sur le site des archives 22 (généarmor) lors d'une prochaine mise à jour.

Ouest-France du 16 décembre 2016

Repost 0
Published by Ouest-France - dans Ploeuc Presse
commenter cet article
2 mai 2013 4 02 /05 /mai /2013 12:52

photo.JPG

 

Les escrimeuses du club des Fines Lames Hénonnaises sont heureuses d'accueillir toutes les filles et femmes qui souhaitent s'initier à l'escrime.

 

En effet le club participe aux Journées Départementales du sport féminin, organisées par le Conseil Général afin de faire connaître différents sports.

Nous proposons donc de faire découvrir gratuitement l'escrime à toutes celles qui le souhaitent les vendredis soirs de 18h30 à 20 h les 17, 24 et 31 mai à la salle de sports de Hénon.

 

Elles seront prises en charges par les escrimeuses et encadrées par un maître d'armes.

 

site des Fines Lames Hénonnaises

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
23 mars 2013 6 23 /03 /mars /2013 08:33

trophee.JPG

Ploeuc le vendredi 15 mars 2013

 

Vendredi soir, la caisse locale de Plaintel-Ploeuc du crédit agricole organisait son assemblée générale annuelle. Cette année, elle présentait un caractère particulier et innovant. En effet, pour la première fois, le crédit agricole accueillait ses lauréats au concours des trophées de la vie locale. Il s’agissait de valoriser et de récompenser des projets d’associations ou d’établissements scolaires portant sur des sujets spécifiques, tels le patrimoine, la culture l’économie ou le développement durable. L’école Sainte-Anne de Ploeuc avait déposé, il y a quelques mois, son dossier portant sur l’ouverture culturelle pour tous les enfants de l’école. Ce fut donc avec une grande joie qu’élèves et enseignants ont appris que leur projet avait retenu l’attention du comité de sélection. Lors de la soirée, la directrice a mis en avant quelques points essentiels du travail parmi lesquels : éveiller la curiosité intellectuelle des enfants, leur apprendre à regarder, encourager leur créativité et leur donner envie d’avoir une vie culturelle personnelle. Elle a insisté également sur le fait que de tels projets sont essentiels, car ils sont porteurs de sens pour les enfants, ils génèrent des temps de partage, de mutualisation, de coopération entre petits et grands et apportent dynamisme et émulation à la vie scolaire.

 

Le chèque de 300 euros remis aux enfants participera entre autres à la venue de 4 artistes au mois d’avril, qui viendront présenter leur travail et leur démarche créative, ainsi qu’à une visite au mois de mai au musée des beaux-arts à Rennes. Madame Sagorin tient à souligner la belle initiative de ces trophées de la vie locale pour cette mise en avant des projets menés au sein de nos communes.

 


Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
19 février 2013 2 19 /02 /février /2013 07:53

sb08_3913594_1_px_470_.jpg

Dans les combles de la mairie...

Après plus de vingt années de recherches et de travaux, « et faute de combattants », l'association historique et généalogique de Plaintel vient de léguer son fonds à la commune. L'aventure commence en 1992, lorsque Jean-Pierre Cotte et Albert Chauvin créent une association sous l'égide de l'amicale laïque. Très rapidement, Monique Le Merdy et Sylvie Gicquel rejoignent ces deux passionnés. Durant plusieurs années, le quatuor se retrouve chaque samedi matin dans les combles de la mairie et le grenier du presbytère pour dépoussiérer les actes paroissiaux (baptêmes, mariages, sépultures) et investiguer dans les allées de la bibliothèque municipale de Saint-Brieuc et des archives départementales.

Des faits et des monuments

Dans le même temps, Jean-Pierre Cotte et ses compagnons sillonnent Plaintel sur les traces de faits historiques ou de monuments riches de légendes. Afin d'attirer de nouveaux adeptes, une permanence mensuelle est également organisée, mais seulement quelques personnes - parmi lesquelles Armelle Thomas et Jean Dutertre - manifestent un réel intérêt.

Richesse patrimoniale

Grâce à un menu travail de dépouillement, l'association est remontée jusqu'en 1614 dans les registres paroissiaux. Elle a aussi collecté une foule d'informations sur l'histoire du château de Saint-Quihouët, sur le fort de la Ville-Menguy, sur les moulins, les chapelles et autres édifices ou encore sur le rôle du marquis de La Fayette sur le territoire. Autres richesses amassées : 160 cartes postales du début du siècle dernier relatant des scènes champêtres dans le bourg et dans nos villages, des calques de cadastre datant de Napoléon, des revues sur les vieux métiers, un dictionnaire des communes des Côtes-d'Armor, des catalogues, des revues généalogiques... Conférences, expositions et rédaction d'articles ont aussi rythmé la vie de l'association.

Et demain ?

L'association a choisi de passer la main. Du coup, elle passe le relais à la commune qui va conserver ce « précieux trésor », dixit Joseph Le Vée, le maire. Via la médiathèque, le premier travail va consister à inventorier, répertorier et cataloguer le fonds selon des techniques modernes. Et en attendant une possible numérisation, le public pourra consulter ces archives sous certaines conditions.

 

Article du Ouest-France du 12 février 2013

Repost 0
Published by Ouest-France - dans Presse
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:53

La mort nous suit, on la combat, on la donne,

pour que les nôtes l'évitent. Un acte héroïque pour certains,

et le plus terrible des péchés pour d'autres.

On n'oublie pas, on vit avec et on passe outre

 

Marsouin de 1ère classe C. Louaisel, 2ème RIMa

Mort pour la France le 18 mai 2011, en Afghanistan

 

Fidelitate et honore, terra et mare

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 20:25
JORF n°0001 du 1 janvier 2013 page 68 
texte n° 13 


DECRET 
Décret du 31 décembre 2012 portant nomination 

NOR: SPOK1242547D



Par décret du Président de la République en date du 31 décembre 2012, pris sur le rapport du Premier ministre et de la ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative et visé pour son exécution par le grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur, vu la déclaration du conseil de l'ordre portant que les présentes nominations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, notamment de l'article R. 27 du code de la Légion d'honneur et de la médaille militaire, le conseil des ministres entendu, sont nommés, pour prendre rang à compter de la date de réception dans leur grade :


Ministère des sports, de la jeunesse,
de l'éducation populaire et de la vie associative
Au grade de chevalier


...
Mme Bresset (Julie, Sylvie), médaille d'or en cyclisme (VTT cross-country) aux jeux Olympiques de Londres ; 1 an de services

...

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 20:41

fl

Le Folklore du Lié

 

Sous l`impulsion de quelques danseurs et sonneurs passionnés de danses traditionnelles bretonnes, le Folklore du Lié est créé en 1984.

Situé dans le Pays de St Brieuc, au carrefour du Penthièvre et du Mené, Ploeuc sur Lié est à mi-distance de St Brieuc - Loudéac.

Pays très riche pour la diversité de ses danses locales.

. Rond de Ploeuc

. Polka de Ploeuc à quatres figures

. Balancière de Ploeuc en quadrette

Pour les amateurs de Fest noz, Fest-deiz, nous trouvons également une grande variété de danses exécutées en ronde, en quadrette, en couple.

Le Folklore renouvelle son répertoire, et présente au public un programme varié et divertissant des très belles danses Bretonnes d`autrefois.

 


pour de plus amples informations : http://folkloredulie.franceserv.com

 


photo et texte propriétés de l'Association du Folklore du Lié

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
25 septembre 2012 2 25 /09 /septembre /2012 10:55

Réunion des descendants d'Yves Le Floch et de Pélagie Bouvrais.

Yves-Marie Le Floch, né L'Epine des Fossés le 4 novembre 1877, maçon, fils d'Augustin Le Floch, né vers 1837, décédé à Ploeuc le 18 février 1904, couvreur, et de Marie Rimeur, née vers 1842, ménagère, 

épousa à Ploeuc le 11 juillet 1905

Pélagie-Marie-Françoise Bouvrais, née à Duancre le 20 mars 1877, ménagère, fille de Jean Bouvrais, né vers 1850, laboureur, et d'Euphrosine Rault, née vers 1851, ménagère, demeurant à Duancre. 

 

Article sur le Ouest-France du 25 septembre 2012 : Les descendants d'Yves et Pélagie Le Floch réunis

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 14:58

lin

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 09:04

60 personnes réunies à Hénon pour cette cousinade. La suite sur l'Article du Ouest-France et sur celui du Télégramme

 

La précédente avait eu lieu en 2010, article du Télégramme.

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
20 août 2012 1 20 /08 /août /2012 09:01

Au milieu du XVIIème siècle, Georges Porteau (décédé en 1707 à 80 ans) et Madeleine (décédée en 1708 à 70 ans) Boileau vivèrent dans le petit village de la Cantinière, à Saint-Paul-Mont-Penit (Vendée) et eurent, en 2012, 4750 descendants.

La plus grande cousinade du monde s'est déroulée les 18 et 19 août dernier en Vendée.

Site de Jean-Michel Cheneau.

Article sur le site du Ouest-France

Article sur le site du Télégramme.

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 09:18
Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
16 avril 2012 1 16 /04 /avril /2012 08:43

Les costumes des danseurs du Folklore du Lié, datant de 1900-1920, bien qu'ils fussent de toute beauté, sont considérés trop sombres avec leur dominante noire.

C'est pourquoi, pour inciter les jeunes et moins jeunes à venir les rejoindre, le président Robert Poisson et plusieurs du groupe ont pensé à éclaircir leur tenue en la remplaçant par celle des années 1830-1850, selon des aquarelles réalisées par Hyppolite Lalaisse, en 1844, de passage à Ploeuc-sur-Lié.

Cette nouvelle tenue sera présentée au public lors du forum des associations.

Ouest-France du 14/04/2012

Repost 0
Published by Ouest-France - dans Presse
commenter cet article
21 octobre 2011 5 21 /10 /octobre /2011 12:38

fete.jpg

L'Ouest-Eclair du 5 septembre 1934

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
6 septembre 2011 2 06 /09 /septembre /2011 21:27

hl1.pngFin 2009 est paru, pour le magazine Connaissance des Arts, un hors série concernant l'hôtel de Lamballe actuelle résidence de l'ambassadeur de la Turquie en France. Cet ouvrage documenté et illustré nous fait découvrir l'histoire extraordinaire de cette demeure devenue aujourd'hui l'écrin d'un héritage diplomatique.

L'ouvrage intitulé L'Hôtel de Lamballe, la résidence de la Turquie en France, écrit par Carole Vantroys journaliste, commence par la brève narration de cette amitié si ancienne et des liens entretenus entre les 2 peuples, tant au niveau politique que littéraire ou artistique.

Construit au 17e à Passy, l'hôtel acheté en 1653 par Claude Chahu, conseiller du roi. Les différents propriétaires qui s'y succèdent lui ajoutent chacun leur touche personnelle, comme la salle de billard de François Berthelot riche financier. Les plus hautes personnalités de la cour viennent visiter ce palais de campagne (Passy ne fait partie de Paris).

1784 la princesse de Lamballe acquiert la demeure pour la somme de 110000 livres. Le cher cœur de la reine Marie-Antoinette souhaite fuir la cour et ses intrigues et trouve à Passy le remède à ses crises d'anxiété. Elle s'y trouve proche de son beau-père, le duc de Penthièvre avec qui elle s'adonne aux œuvres de bienfaisance. De l'hôtel, elle ne change que la décoration et reste à l'identique de ce qu'indiquait l'acte de vente de 1783 : Une grande maison et ses dépendances sise à Passy, sur la vieille rue Basse dite des Roches, consistant en un grand corps de logis, plusieurs bâtiments joignant et séparés,cour,basse-cour,maison dans ladite cour,réservoir,pompes pour y faire monter l'eau,tuyaux,robinets,bassin et conduite pour les eaux,grande orangerie,terrasses,avenues d'arbres,grand jardin clos de mur descendant jusque sur le grand chemin de Paris à Auteuil, le tout se tenant,statues et bassins dans ledit jardin avec jets d'eau vive.

Finalement, l'hôtel est mis sous séquestre lors de la mort de la princesse en septembre 1792 dont le corps fut dépecé par la foule et la tête promenée au bout d'une pique. La demeure accueille différents occupants avant de devenir en 1846 la clinique psychiatrique 5 étoiles du docteur Blanche. Celui-ci soigne toute l'élite de l'aliénation mentale du poète Gérard de Nerval au stambouliote Ismaïl Bey en passant par Juliette Grévy sœur du président de la République, ou Charles Gounod musicien. Sont organisés des dîners philosophiques, artistiques, ou les personnes saines et malades se mêlent. Guy de Maupassant sera l'un des derniers patients de la clinique. Il y meurt en juillet 1893 peu avant la mort du docteur Blanche.

1922, la propriété est rachetée par André de Limur, pilote de guerre et diplomate x Ethel Crocker américaine et confie la restauration du palais de Lamballe à l'architecte Jacques Gréber. Celui-ci découvre que la demeure est sur le point de s'écrouler. Elle est rasée et reconstruite à l'identique en pierre de taille. La comtesse Ethel de Limur espère meubler et décorer le nouveau bâtiment tel qu'il l'était à l'origine et dans ce but ne ménage ni ses efforts ni son argent, se sentant moins propriétaire que dépositaire de cette demeure chargée d'histoire.

Pendant la 2e Guerre Mondiale, alors que Jacques de Limur rejoint De Gaulle à Londres, c'est son frère Jean qui s'installe dans le château Il y reçoit des amis acteurs, et c'est dans cette demeure que Danielle Darrieux fera la connaissance de son mari le dominicain Porfirio Rubirosa. À la libération, André de Limur vient retrouver son frère à l'hôtel de Lamballe et en ouvre les portes au général Eisenhower qui y établit son quartier général.

En 1946, la demeure est louée puis rachetée par la Turquie qui y installe son ambassade, grâce à l'insistance de Nevin Menemencioglu, fille du ministre des Affaires étrangères turc. Nevin y passera toute sa vie, en tant qu'attachée culturelle de l'ambassade.

hl.jpg

Repost 0
Published by ... - dans Presse
commenter cet article

Ecole Sainte-Anne

esa

Ecole Sainte-Anne de Ploeuc

43, rue de La Gare

22150 Ploeuc sur Lié

02.96.42.10.26

013

http://ecolesainteanneploeuc.jimdo.com

Recherche

Jouets & Co

​​

Appelez-nous au : 06 67 30 84 51.

Vente locale sur catalogue

Ploeuc-sur-Lié,  Plaintel, Saint-Brieuc

http://www.jouetsandco.fr

Manoir de La Mare

Mare 6838
Mariages et festivités familiales
Séminaires et événements professionnels
Stages et expositions
Concerts et spectacles

Château de Bogard

bogard

Un cadre prestigieux dans les Côtes d'Armor (Pays de Moncontour) pour organiser des évènements inoubliables, mariages, réceptions, week-end, séminaires d'entreprises, séjours à la semaine.

Site : http://www.chateau-de-bogard.com

Hôtel de La Rallière

012

Locations saisonnières à Preuilly-sur-Claise au coeur de la Touraine

Site  : http://hoteldelaralliere.jimdo.com/

Météo

Droits d'auteur et de reproductions

Blog personnel : ce blog respecte le droit d'auteur, merci de le respecter à votre tour. Son contenu - sauf images et mention contraire - est utilisable librement, hors cadre commercial, à la condition sine qua non, de me le signaler et d'en indiquer la provenance. Les images ne sont pas toutes miennes, et lorsque c'est le cas, j'ai obtenu l'autorisation de les mettre en ligne sur ce blog. La reproduction des images reste soumise aux autorisations habituelles (me contacter).