Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
16 septembre 2008 2 16 /09 /septembre /2008 05:00


Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
15 septembre 2008 1 15 /09 /septembre /2008 05:00
Brangolo : Quimperlé Finistère 1932, se montre comme nom de lieu dans onze communes du Morbihan ; dans deux des Cotes d’Armor : Plaintel et Plémy ; en Maure en Ile et Vilaine, voir le suivant Brangoulo en Clohars-Carnoët Finistère 1936, variante du précédent, de laquelle on doit rapprocher Brégoulo en Crozon, Brengoulou en Saint Vougay, Bréhoulo en Fouesnant, Bronolo en Motreff (Finistère) et Plescop (Morbihan). Bringolo est une commune des Cotes d’Armor et un village en Plourhan.
T
ous ces toponymes s’appliquent à des élévations plus ou moins prononcées et contiennent les termes Bré, Brin, Bran (cf.le gallois « bryn »: colline suivi d’un vocable goulo, golo :  « lumière », parfois nom propre.

Le composé se montre en Galles sous la forme Bryngoleu en Anglesey et en Cornouailles Anglaise sous la graphie Burngollow en 1377 et Brongolo en 1277 en Saint Mewan.

En Galles Goleu apparait comme nom féminin dans la nombreuse descendance de Saint Brychan petit roi au Pays de Galles, mais il est possible que nos Brangolo, Brengoulo aient correspondu pour le sens au toponyme français Clermont et à l’italien Chiaramonte.
Brangolo du mot breton Brang holeu : littéralement « la butte des lumières »ou « la butte de la lumière ».

La topographie indique un élèvement important du sol (colline) dominant une étendue de terre relativement importante, à l’exemple d’une chapelle qui existe encore et aurait peut être « christiannisé » un lieu où des pratiques religieuses encore plus anciennes auraient existé.

Noms en Bran et Golo :
Bringolo /BRINGOLO (B)
Brangalo, Brangolo en 1513, puis Brigalo à BROONS
Le Berholo et Breholo : Le FOEIL
Bringolo : HILLION
Brangolo : PLAINTEL
Brangolo en 1513 : PLEMY
Brangolo en 1513, puis Bringolo : PLOURHAN
Brigolo : POMMERET
Brangolo en 1494 : CAMPEL
Brengollo en 1406, puis Brangolo : MAURE
Brangolo : MISSILLAC
Brangolo : CARENTOIRE
Brangolo : CARO
Brangolo : MAURON
Bangolo en 1277 puis Brangolo : NOYAL-MUZILLAC
Brangolo : SAINT-SANSON
Bragolo : SULNIAC


Paul QUENTEL dans une étude parue dans la revue celtique Ogam d’octobre 1954 consacre une partie de son article à Bringolo et Brangolo et lui retrouve de nombreux homonymes en Cornouailles Anglaise et au Pays de Galles, il cite dans le petit village de Saint Mewan en Cornowal, la présence d’un petit mamelon fort peu élevé qui porte le nom de Burngollow.Cette colline se nommait en 1296 Brongolou , puis Browolou en 1311. Il est remarquable de voir la correspondance de biens de noms de lieux des deux cotés de la Manche. Dans le nom de lieu Bringolo, le premier terme se prenonce « Brine » en breton en nom « Brin » comme le français « Brinc de Jonc ». Il se retrouve au Pays de Galles avec la meme prononciation bretonne dans bien de noms de lieux, qui sont tous des buttes de terrains Bryn Garw, Bryn Melyn.

Le second terme du toponyme est Golo et se traduit sans problème en français par « Lumière ». Certains érudits ont émis l’hypothèse de voir dans Golo un nom propre mais semble l’écarter pour divers raisons, il peut être employé comme patronyme, il correspondrait au latin Clarus, claire par extension « illustre ». Le nom a du signifié un teint clair, ainsi en Gallois on retrouve Goleubrid qui se décompose de Goleu et correspond à notre Golo breton suivi (b) de pryd teint. D’après l’étude de Paul QUENTEL, pour conclure sur Bringolo et Brangolo disons que ce nom de lieu à son correspondant français dans Clermont-Ferrand « une colline de lumière » ; une colline bien en vue ; la lumière ; le feu ; les druides ; la source de vie.


Sources :
L’écho d’Armor de Michel CORLAY.
Revue Ogam 1954 Paul QUENTEL.
Les origines de la Bretagne de Léon FLEURIOT.
Histoire de la Bretagne et des Pays Celtes.


Il reste le village de Brangoulo en Guidel souvent oublié parmis les spécialistes en toponymie, Cassini donne Brangof. Mais je confirme qu’il s’agit bien du village de Brangolo depuis le XVIIe siècle, propriété en partie de l’abbaye de Saint Maurice en Clohars-Carnoët comme l’atteste les actes notariés trouvés aux archives et tout indique que le berceau de ma famille se trouve là, seul membre plausible comme Brangolo ce Brangof métayer exempt de fouages en 1485 en Guidel.

D’après l’ouvrage de Job Jaffré (secrets et mystères de nos ker), les uns y voient des lieux de rendez-vous mystiques ; d’autres les considèrent comme des collines à signaux lumineux ; et d’autres enfin tout simplement des hauteurs en évidence, offrant le sens des nombreux Clermont de France .

Une autre explication a été suggéré : à savoir que Golo ou Goulo serait tout simplement un nom de personne, comme ce pourrait être le cas dans les deux Kergoulou de Lanriec et de Peumérit dans le Finistère ou de Quenecoulou en Lohuec (Côtes d’Armor). Cette proposition n’est pas acceptée des spécialistes en renom. Il reste qu’eux-mêmes demeurent perplexes.

 

En effet, si l’équivalence Brangolo/Clermont leur parait la plus acceptable, il n’est pas du tout prouvé que ces lieux-dits soient ou aient été plus en évidence que les autres hauteurs. Ceux des Brangolo que nous connaissons n’ont rien de véritablement éminent, ni même de caractéristique du moins aujourd’hui.

 

On pourrait être tenté par une autre explication : à savoir que ces Golo seraient des contractions de Govello [forges] qui se rendent dans la prononciation courante en goélo ou gouélo. Autrement dit, il y aurait eu des forges primitives sur ces hauteurs, répondant à la définition des châteliers de René de Kerviler, soit des trous énormes dans lesquels on faisait fondre le minerai à la faveur d’un feu très soutenu. Malheureusement nulle part dans les documents les plus anciens voit apparaitre goélo mais invariablement des golo.On ne saurait danc conclure en ce sens de lumière.


Pratrick Brangolo, le 15 septembre 2008
pages 1, 2, 3, 4 & 5
Manoir de Brangolo en Plémy, pages 12 et 3

Repost 0
Published by F du Fou - dans Documentation
commenter cet article
14 septembre 2008 7 14 /09 /septembre /2008 05:00


Pierre tombale aux armes des Guéhenneuc, seigneurs de La Roncière
(d'azur au léopard d'argent, surmonté de deux fleurs de lys du même)
dont la place serait plutôt à l'intérieure de l'église et relevée afin de la préserver.
Autre pierre tombale, avec ce qui pourrait être une croix ou une épée
qui mériterait d'être préservée tout comme la première



Je travaille actuellement avec Philippe GUIGON et Jean-Claude MEURET sur une études des pierres tombales d'Ille et Vilaine, XVème XVIIème.
L'un des objectifs de cette étude est d'essayer d'établir une typologie chronologique. C'est un travail de longue haleine et difficile car certains modèles de sculpture ont une durée d'utilisation très longue. Certaine dalles ayant un caractère très médiéval s'avèrent, parfois, être moderne.

Néanmoins, d'après d'autres exemples de notre corpus actuel, je daterai la première de vos dalles de la première moitié du XVIème. Il semblerait que dans cette période les armoiries des dalles soient de taille réduite et se cantonnent en partie haute. Elle rentrerait dans la catégorie des dalles marquant un droit de sépulture, ayant un caractère "collectif", d'où l'absence de date et d'épigraphe.

Une datation de la seconde est plus difficile (voir impossible), une photo en lumière rasante pourrait peut-être la "faire parler". Si c'est une épée elle pourrait être effectivement ancienne, peut-être première moitié du XIVème, plus tardivement, l'épée est généralement accompagnée d'un écu. Mais pour être honnête cela relève un peu de la spéculation.

Fabrice ESNAULT, le 14 septembre 2008


Il y a de bonnes probabilités que ces dalles appartiennent effectivement à la deuxième moitié du XIVème siècle, voire encore après. Vous pouvez consulter la thèse (publiée) de Jean-Yves COPY, "Art, Société et Politique au temps des Ducs de Bretagne. Les gisants hauts-bretons", Paris, 1986. C'est le meilleur ouvrage actuel consacré à ces monuments.

Philippe GUIGON, 15 septembre 2008




Jean-Claude MEURET, maître de conférences honoraire en archéologie nationale, auteur de :
-
Peuplement, pouvoir et paysage sur la marche Anjou-Bretagne - Société d'Archéologie et d'Histoire de la Mayenne, Laval, 1993.
-
Enclos gaulois et gallo-romains en Armorique : de la prospection aérienne à la fouille entre Blavet et Mayenne - Presses Universitaires de Rennes, 1999.
-
Redécouverte d'éléments sculptés antiques à Saint-Clément de Craon - Société d'Archéologie et d'Histoire de la Mayenne, Laval, 2005.

Philippe GUIGON, auteur de :
- Architecture pré-romane en Bretagne - Institut Culturel de Bretagne, 1993.
- Fortifications du Haut Moyen-Age - Institut Culturel de Bretagne, 1997.
- Les églises du haut Moyen âge en Bretagne (2 Tomes) - Centre Régional d’Archéologie d'Alet, 1998
.
Repost 0
Published by F du Fou - dans Patrimoine
commenter cet article
13 septembre 2008 6 13 /09 /septembre /2008 05:00


Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
12 septembre 2008 5 12 /09 /septembre /2008 05:00



Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 05:00

En partant du plus lointain aïeul identifié, Guill Eonny marié à Pesronnelle Boschat et inconnu sur les registres de Plœuc, j’ai pu établir une connexion avec Guillaume Eonny et Perronnelle Boschat de Saint Hervé. De fil en aiguille, la branche familiale locale a été recomposée.

Guillaume est donc né et décédé à Saint Hervé où il s’est marié à Perronnelle Boschat le 29 avril 1683.

Cet extrait de naissance de Guillaume perpétue les changements de patronyme en introduisant une 9ème déclinaison et peut-être une future opportunité de continuer les recherches plus tard car il n’y a pas de trace de naissances ou de décès à Saint Hervé ni même de registres antérieurs à 1639. Anne Frelault est quant à elle décédée en 1687 à 42 ans, j’en ai déduit son année de naissance (1638), le registre débutant en 1639 ne mentionne pas cette naissance. Le père de Guill est Olivier (1628-1669) et son grand-père Hervé Eonnic (1587- ) de Saint Hervé.

Jacques-François Guyony (1798-1881) restera dans l’histoire de la famille comme l’un des premiers à porter le patronyme Guyony. Dans les faits, il s’agit de son frère Pierre-François (1792-1876) et de ses deux sœurs Marie-Janne (1793-1795) et Elisabeth (1796-1797). Marie-Janne et Elisabeth décéderont en bas âge et il n’y a pas de descendance identifiée pour Pierre-François. Leur grand père Barthélémy Gouny (1726-1786), sera lui le premier à naître à
Plœuc.

Tous les Guyony connus à ce jour ont pour aïeuls Jacques-François Guyony et Louise Hellio (1791-1859). Dans la généalogie descendante je me référerais à eux en tant que génération 1. Les descendants nés depuis 1990 sont de la 7ème génération.

En ascendant, nous avons identifié 6 générations jusqu'à 1587. Le patronyme changera plusieurs fois. Le père et grand-père de Jacques-François Guyony s’appelait Gouny et son arrière grand-père Eonny originaire de Saint Hervé. Eonny sera porté pendant trois générations. En remontant plus loin, celui-ci dérive d’Eonie.

Philippe GUYONY, 11 septembre 2008
d'après et avec les recherches de ma mère Janine Guyony.

http://www.guyony.fr

Repost 0
Published by F du Fou - dans Documentation
commenter cet article
10 septembre 2008 3 10 /09 /septembre /2008 05:00
Repost 0
Published by F du Fou - dans Documentation
commenter cet article
9 septembre 2008 2 09 /09 /septembre /2008 05:00

Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
8 septembre 2008 1 08 /09 /septembre /2008 05:00



Repost 0
Published by F du Fou - dans Patrimoine
commenter cet article
7 septembre 2008 7 07 /09 /septembre /2008 05:00

Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 06:00

Il s'agit pas de généalogie, ni d'histoire, mais de nos générations futures, de la survie de leurs bonne scolarisation et conditions de scolarisation, puis départ dans la vie : choses essentielles. C'est pourquoi je prends la liberté de publier cette pétition.

 

PÉTITION POUR LE MAINTIEN DE 5 CLASSES

A L’ÉCOLE MATERNELLE PUBLIQUE DE PLŒUC SUR LIÉ

 

L’Inspection Académique nous a informé de la fermeture d’une classe à l’école maternelle publique de Plœuc sur lié.

Malgré 123 élèves inscrits, nous perdons la 5ème classe portant l’effectif moyen à environ 34 élèves par classe.

Ces conditions d’accueil sont inacceptables.

Les enfants de moins de 3 ans pourront-il continuer à être scolarisés ?

Nous en doutons sérieusement !!!

Compte tenu des 123 élèves inscrits et pour accueillir les enfants dès 2 ans dans de bonnes conditions, les personnes soussignées exigent le maintien de 5 classes.

 

NOM

PRENOM

COMMUNE

SIGNATURE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les parents d’élèves de l’école maternelle publique & l’Amicale Laïque de Plœuc sur Lié.

 

Cette pétition sera disponible au Forum des Associations le 6/09/08, ainsi qu'à la sortie de l'école le lundi  8/09/08.

 

 

Pour lutter contre la fermeture de la 5ème classe à l’école maternelle publique de Ploeuc sur lié :

Une délégation de Ploeuc se rendra à l’Inspection Académique lundi 8 septembre après midi ; la décision définitive sera rendue mardi 9 septembre.

La présence de tous, parents d’élèves, amicalistes, élus et tous ceux qui se sentent concernés par l’école …, est indispensable aux trois rendez-vous suivants :

 

LUNDI 8 SEPTEMBRE dès 8h45

Rendez-vous devant l’école maternelle publique pour manifester contre cette fermeture.
La presse sera présente.

 

Mardi 9 septembre à 9h30

Rendez-vous devant l’Inspection Académique à Saint Brieuc pour manifester.
Un covoiturage est prévu depuis l’école maternelle. Départ à 9h.

 

Mardi 9 septembre à 16h30

Rendez-vous devant l’école maternelle publique pour connaître la décision de l’Inspection Académique et agir en conséquence.

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 05:00

Groupe Généalogie

Association A.A.M.Y

 

Donnez des racines à vos enfants,

afin qu’ils puissent avoir des ailes.

 

Pour commencer une recherche familiale.

Qui suis-je ? Une question qui doit en amener d’autres.

D’où suis-je originaire ? Qui sont mes ancêtres et que faisaient-ils ?

Cette curiosité peut être le point de départ d’une recherche généalogique.

 

http://ploeuc-genealogie.over-blog.com

 

Adhésion au Groupe Généalogique

Nom :                                                                              

Prénom :                                                                          

Adresse :                                                                         

Code postal :                                                                   

Ville :                                                                               

Adresse électronique :                                                     

 

Cotisation : 5 Euros, à l’ordre de l’Association A.A.M.Y

Repost 0
Published by F du Fou - dans Exposition
commenter cet article
5 septembre 2008 5 05 /09 /septembre /2008 05:00

Cette page n'a strictement rien à voir avec l'histoire, la généalogie et/ou le patrimoine, mais en tant qu'ancien para des RPIMa, je trouve  être de mon "devoir" de la publier.
 
Afin de manifester un soutien aux militaires du 8e Régiment Parachutiste d’Infanterie de Marine (RPIMa) de Castres, l’épouse du colonel Aragones, le chef de corps de cette unité, a pris l’initiative de mettre en vente un ruban jaune. Les recettes devaient permettre initialement d’améliorer les conditions de vie et l’ordinaire des soldats du “8″ déployés en Afghanistan.

Mais, depuis l’accrochage de la vallée d’Uzbeen qui a fait 10 morts et 21 blessés parmi les hommes du contingent français (appartenant en majorité au 8e RPIMa), cette opération “ruban jaune” vise également à apporter une prise en charge des frais de transport et d’hébergement pour les familles des soldats en soins ou en convalescence.

Le prix unitaire d’un ruban jaune est de 2 euros. Selon vos moyens financiers, vous pouvez donner 5, 10, 50 euros, voire même plus. Pour commander votre ruban, vous devez établir un chèque à l’ordre “8e RPIMa / CSA / Rubans jaunes” et l’envoyer, en plus d’une enveloppe timbrée, au :

8e RPIMa / Rubans Jaunes
CSA
Quartier Fayolle
81100 CASTRES

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
4 septembre 2008 4 04 /09 /septembre /2008 05:00


Repost 0
Published by F du Fou - dans Cartes postales Ploeuc
commenter cet article
3 septembre 2008 3 03 /09 /septembre /2008 05:00


 

Détail au-dessus du porche d'entrée

Pierre tombale dans la chapelle

ICI

Repose le Corps de Dme

Thérère Jphe Marie de

la Villéon, kerforme

Vve de Mr

Francois P M Hamon

de kergaf Décédée

Au Bourg de Pleuc

Le 12 Jvier 1862 âgée

de 71 ans

Priez Pour Elle

 

Il s'agit de Thérèse de La Villéon, fille de Claude de La Villéon, écuyer, seigneur de  Kerforme, et de Thérèse Morin, dame de Port-Martin. Elle épousa François-Pierre-Marie Hamon de Kergaff, né à Saint Donan le 9 novembre 1778, Chouan, fils de Pierre-François Hamon, seigneur de Kergaff, né à Saint Donan le 21 juillet 1749 et y décède le 23 mars 1782, et de Julienne Olive Rouxel de La Villeneuve.

Registres de Plœuc: Du quatorzième jour du mois de janvier mil huit cent soixante deux, à dix heures du matin. Acte de décès de Mme Thérèse Josephe Mie de La Villéon de K/forme, née à Hénon, département des Côtes du Nord, âgée de soixante onze ans, domiciliée au Port Martin à Hénon, décédée le douze de ce mois, à onze heures du matin, fille de feu Mr Claude Joseph Marie de La Villéon de K/forme, et de Dme Thérèse Pétronille Marie Morin de Portmartin.

Repost 0
Published by F du Fou - dans Patrimoine
commenter cet article

Ecole Sainte-Anne

esa

Ecole Sainte-Anne de Ploeuc

43, rue de La Gare

22150 Ploeuc sur Lié

02.96.42.10.26

013

http://ecolesainteanneploeuc.jimdo.com

Recherche

Jouets & Co

​​

Appelez-nous au : 06 67 30 84 51.

Vente locale sur catalogue

Ploeuc-sur-Lié,  Plaintel, Saint-Brieuc

http://www.jouetsandco.fr

Manoir de La Mare

Mare 6838
Mariages et festivités familiales
Séminaires et événements professionnels
Stages et expositions
Concerts et spectacles

Château de Bogard

bogard

Un cadre prestigieux dans les Côtes d'Armor (Pays de Moncontour) pour organiser des évènements inoubliables, mariages, réceptions, week-end, séminaires d'entreprises, séjours à la semaine.

Site : http://www.chateau-de-bogard.com

Hôtel de La Rallière

012

Locations saisonnières à Preuilly-sur-Claise au coeur de la Touraine

Site  : http://hoteldelaralliere.jimdo.com/

Météo

Droits d'auteur et de reproductions

Blog personnel : ce blog respecte le droit d'auteur, merci de le respecter à votre tour. Son contenu - sauf images et mention contraire - est utilisable librement, hors cadre commercial, à la condition sine qua non, de me le signaler et d'en indiquer la provenance. Les images ne sont pas toutes miennes, et lorsque c'est le cas, j'ai obtenu l'autorisation de les mettre en ligne sur ce blog. La reproduction des images reste soumise aux autorisations habituelles (me contacter).