Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 10:18

1808a.jpg

Archives Départementales des Côtes d'Armor, 1808, feuille A

 

Vaulorin2.JPG

Le nouveau Vaulorin édifié en 1843 sur la parcelle 246 (ci-dessus)

par Jacques-Charles-Marie Berthelot du Chesnay (1802-1877)

 

de cette famille sont issus :

 

*Charles-Marie Berthelot du Chesnay (1841-1920), qui  fut :

militaire : lieutenant de vaisseau, chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur le 13 juillet 1872 (Dossier n° L0209081), décoré des Médailles des Campagnes de 1870, du Soudan et du Mexique, trésorier des Invalides de La Marine à Vannes puis à Bordeaux de troisième classe en 1876, de seconde classe en 1878 et de première classe en 1884 ;

bénévole : membre et lauréat de la Société des Hospitaliers-Sauveteurs Bretons en 1879 et 1883 (Annales du Bien, V 292, IX 174) ; vice-président de la Société d’Emulation des Côtes du Nord de 1898 à 1901 ;

et homme de lettres, il publia : 

  • Trédaniel, Notice historique et préhistorique, 1896 ;
  • Notes pour la Géographie mégalithique des Côtes-du-Nord, Penguily, Saint-Glen,Kilhouri, 1896 et 1897 ;
  • Penguily : l’allée couverte du Grand-Quéhongan, dite maison des fées, 1897 ;
  • Fouilles de l’allée couverte de la Ville au Bourg en Rouillac (Côtes du nord) en collaboration avec A. Martin, 1898 ;
  • Exploration du tumulus du Tossen-Maharit, commune de Trévérec (Côtes du Nord), 1899 ;
  • Deux tumulus de l’âge de fer dans les Côtes du Nord, 1901 ;
  • L’année préhistorique dans les Côtes du Nord, excursion archéologique d’Erquy à Lannion, 1904 ;
  • L’année préhistorique dans les Côtes du Nord, 1905-1906 ;
  • Le général de Courson de La Villevalio (1767-1847), notice historique, généalogique et biographique, 1908 ;
  • L’enceinte de La Haye aux Lions en Saint Glen, 1908.

----------------------

 

*Roger-Fortuné-Marie-René Berthelot du Chesnay (1880-1968), docteur en Droit, inspecteur-principal honoraire de la Société National des Chemins de Fer, chevalier dans l’Ordre National de la Légion d’Honneur (Dossier : 9800035/935/8925),

Auteur de De la transformation morale des professionnels de la mendicité, thèse, Rennes, Prost, 1905, 148 p.

Faits & conséquences - la répression en France [avant, depuis 1810] - le sauvetage par la colonisation agricole [applications française & étrangère]. // "Enfin on trouve les individus qui n'ont point la volonté de travailler. Nous en sommes arrivés aux "volontaires de l'indigence" si nombreux. Vagabonds et mendiants professionnels ne tendent pas la main par suite d'infirmités ou de manque d'ouvrage : ils fuient le travail de parti-pris, parce que tout travail suppose un effort et que tout effort est pénible. C'est à cette catégorie spéciale de pauvres, véritable plaie dans une société civilisée, que nous nous proposons de consacrer cette étude." // Se réclame de Guizot : "la charité engendre la mendicité".

----------------------

*Charles Berthelot du Chesnay (1913-1975), élève à l’Ecole des Chartres, révérend père eudiste en 1939, docteur en Histoire, archiviste en chef de l’Ordre des Eudistes et directeur de la revue Les Etudes, auteur de livres relatifs à Saint Jean-Eudes et enseigna l’Histoire Moderne à la Faculté Catholique d’Angers. 

Co-créateur en octobre 1942, avec Eugène Charlety du clan de la 37ème Troupe de Scouts de France.

Il publia :

  • Direction Spirituelle, du 17e siècle à nos jours, 1957 ;
  • Les missions de Saint Jean Eudes, 1958 ;
  • Saint Jean Eudes. Lettres choisies et inédites, 1958 ;
  • Le clergé diocésain français au XVIIIe siècle et les registres d'insinuations ecclésiastiques, 1963;
  • La spiritualité des laïcs, 1964 ;
  • Le Franc, Francesco, 1966 ;
  • Les missions de saint Jean Eudes, Gallicanism et Diocèse d’Evreux, 1967 ;
  • Le fichier des curés pour le XVIIIème siècle concernant les diocèses de Rennes, Saint-Malo, Dol-de-Bretagne, Nantes et Saint-Brieuc, thèse de doctorat, publié après son décès en 1984 ;
  • Les statuts synodaux du diocèse de Dol publiés en 1741, 1971 ;
  • Les prêtres séculiers en Haute Bretagne au XVIIIe siècle, 1974.

----------------------

Gérard-Georges-Marie-Joseph Berthelot du Chesnay (1877-1945), colon au Congo Français à la Compagnie Kouilou-Niari

Auteur de : A travers les peuplades sauvages du Haut-Niari (Congo français), 1903

Repost 0
Published by F du Fou - dans Patrimoine
commenter cet article
24 janvier 2013 4 24 /01 /janvier /2013 11:05

 

Mare-6892.jpg

 

Mare 7357

 

Mare-6838.jpg

 

 016.JPG

Armoirie des Sauvaget

de gueules à la croix pattée d'argent

 

017.jpg

Suite page 2

Seigneurs et propriétaires de La Mare

Repost 0
Published by F du Fou - dans Patrimoine
commenter cet article
20 janvier 2013 7 20 /01 /janvier /2013 13:33

borderie1.jpg

Arthur Le Moyne de La Borderie (1827-1901)

fondateur et directeur de la Revue de Bretagne et Vendée en 1852

employé aux Archives Départementales de Nantes de 1853 à 1859

membre fondateur de la Société Archéologique et Historique d’Ille-et-Vilaine 

président de la Société Archéologique et Historique d’Ille-et-Vilaine de 1863 à 1890

conseiller général d’Ille-et-Vilaine de 1864 à 1871

député de Vitré de 1871 à 1876

reconstitue l'Association bretonne en 1873

 

 

moyne2.jpg

 

Tome 1, -57 - 753, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/336

Tome 2, 753 - 995, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/337

Tome 3, 995 - 1364, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/341

Tome 4, 1364 - 1515, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/351

Tome 5, 1515 - 1715, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/352

Tome 6,  1715 - 1789, http://bibnum.univ-rennes2.fr/items/show/354

 

 

oyne.jpg

 

Ouvrages numérisés par l'Université Rennes 2

Repost 0
Published by F du Fou - dans Bibliographie
commenter cet article
19 janvier 2013 6 19 /01 /janvier /2013 08:40

guedennes

Les Guédennes à Plaintel

 

 

guedennes2

Les Guédennes, danse où, à la fin de chaque figure,

le cavalier enlève sa cavalière aussi haut qu'il le peut

 

Les Guédennes, sont des "avant deux" qui descendent des quadrilles (qui elles-mêmes dérivent des carrés lesquels dérivent eux-mêmes des contredanses d'influence française)... mais pour plus d'informations  : Cercle Celtique des Guédennes Plaintelaises

Site : http://guedennesplaintel.e-monsite.com/pages/la-guedenne.html

Repost 0
15 janvier 2013 2 15 /01 /janvier /2013 21:23

 

f7.jpg

Livre d'Heures à l'usage de Saint-Brieuc, fol.1r

L'enlumineur dce ce livre d'heures, apparenté au Maître d'Egerton, artiste parisien d'origine probablement néerlandaise, est le même que celui de la Bible historiale, Bibl. Nat., ms. fr. 163, écrite à Chateaubriant et datée de 1417; le même artiste a peint un livre d'heures à l'usage de Rennes destiné à une dame de la famille de Québriac, Boston, Public Library, ms. Q. Med. 81 (1489) (renseignement donné par Fr. Avril). — 11 peintures sur fond or, quadrillés ou peints, au début des heures: Annonciation (13, matines de la Vierge), Crucifixion (26v, matines de la Croix), Pentecôte (28, matines du Saint Esprit); au début des suffrages insérés entre les heures: s. Michel (32v), s. Jean Baptiste (37), s. Jean l'Evangéliste (41), s. Etienne (45), s. Laurent (51); et aussi: David pénitent (62, psaumes de la pénitence); enterrement (76v, vêpres des morts); présentation de la destinataire du manuscrit à Notre Dame par s. Michel (112, joies de la Vierge). 10 initiales historiées, sur fonds d'or, quadrillés ou peints à trame d'or, signalent chacune des autres heures de la Vierge: Visitation (19v, laudes), Nativité (29, prime), Annonce aux bergers (34, tierce), Adoration des mages (38v, sexte), Présentation au Temple (42v, none), couronnement de la Vierge (46v, vêpres!), Fuite en Egypte (53, complies!); et aussi: Vierge à l'enfant (56. - Obsecro te. - ); croix dressée sur le Golgotha (77, vêpres des morts); Christ du Jugement dernier (116v. - Sept requêtes. - )

3194a.jpg

Livre d'Heures à l'usage de Saint-Brieuc, fol.13r

Description :

F. 1-12v Calendrier en français avec un saint pour tous les jours. On remarque de nombreux saints vénérés à Saint-Brieuc: — en lettres d'or: 17 janvier, "s. Antoine abbé" ; "9 mai, "la translation Nicholas" ; 19 mai, "saint Yves" ; 26 juillet, "ste Anne mère Notre Dame" ; 28 juillet: "s. Sanson" , év. de Dol; 1er septembre, "s. Gisle abbé" ; 9 octobre, "s. Denis de France" ; 16 octobre, " s. Michiel du Mont "; 6 novembre, "s. Lienart abbé"; 11 novembre, "s. Martin" ; — parmi les autres saints: 19 janvier, "s. Lannomar abbé" ; 28 janvier, "s. Gildas, abbé" ; 13 juillet, "s. Turan evesque" [de Dol]; 29 juillet, "s. Guillaume evesque" [de Saint-Brieuc, †1234]; 23 septembre, "s. Paer evesque" [Paterne, év. de Vannes]; 10 octobre, "s. Paoul evesque" [de Léon]; 11 octobre, "s. Mellaine evesque" [de Rennes]; 24 octobre, "s. Maglore evesque" [de Dol]; 3 novembre, "s. Gobrian evesque" [de Vannes]; 15 novembre, "s. Malou" ; 12 décembre, "s. Corentin evesque" . Cf. Leroquais, Calendriers de bréviaires, ms. NAL 3159, f. 249-249v. F. 13-55v Heures de la Vierge, de la Croix et du Saint Esprit. Les Heures de la Vierge suivent l'usage de Saint-Brieuc; cf. Leroquais, Heures de la Vierge , ms. NAL 3162, f. 171-171v. Au milieu sont insérées les Heures de la Croix et du Saint Esprit: matines et laudes de la Vierge (13-26v); matines et prime de la Croix (26v-27v); matines et prime du Saint Esprit (28-29); prime de la Vierge (29-32v); tierce, sexte, none, vêpres et complies de la Croix et du Saint Esprit précèdent les heures de la Vierge correspondantes (33-55v). Des suffrages aux saints sont intercalés entre les heures: avant tierce, " de saint Michel ... " (32v-33v); avant sexte [de s. Jean Baptiste] (37-37v); avant none, " de saint Jehan l'evangeliste " (40v-41v); avant vêpres, " de s. Estiene ", répété infra f. 120 (45-45v); avant complies, " de s. Laurens " (51-51v). A noter à la fin des laudes et des vêpres de la Vierge, une prière en l'honneur de ste Anne: "Deus qui beate Anne tantam graciam conferre dignatus es ... pervenire valeamus" (26 et 50v). F. 56-61v Prières. " Oroyson de Notre Dame . Obsecro te ...-... et honorabilem michi tribuat et" [victoriam ...], adapté à la forme féminine, incomplet de la fin par la suite de la perte d'un feuillet (Leroquais, Livres d'heures , II, 346-347); cf. ibid. , I, XXIV-XXV (56-57v); — suffrage à ste Catherine, incomplet du début, le texte reprend à [... Ca-] "therine virginis ..." (59); — " Or[oyson] de Notre Dame . O intemerata ... De te enim Dei Filius ... " (éd. Wilmart, Auteurs spirituels , 493-495; Leroquais, op. cit. , II, 336-337) (59-61v); cf. ibid. , I, XXV. F. 62-76v Psaumes de la pénitence (62-71v). — Litanies. Parmi les confesseurs: "s. Martine ... s. Nicholae ... s. Brioce ...s. Guillerme ...s. Maclovi ... s. Sanson ...s. Melani ...s. Paterne ... s. Corentine ... s. Egidi ... s. Gildasi ... s. Yvo ... s. Leonarde ..."; parmi les saintes: " s. Anna ... s. Columba ..." (71v-76v). F. 76v-112 Office des défunts. F. 112-119v Prières en français. " Les quinze joies Nostre Dame. Doulce Dame de misericorde, mere de pitie, fontaine de touz biens ... -... l'en l'aime. A[men]", avec quatorze joies, il manque la Visitation (éd. Leroquais, Livres d'heures , II, 310-311, n° V, var.); cf. ibid ., I, XXVII; Sonet-Sinclair, n° 458 (112-116). — " Les sept requestes. Quicunques veult estre bien conseillez de la chose dont il a grant mestier, si die chescun jour ... les oroisons cy apres escriptes, et sachiez certainement que cil qui les dira desconfes ne mourra, ne desconseilles ne sera le jour que ainsin de bon cuer les dira ... Doulx Diex, doulx Pere, sainte Trinité, un Dieu, beau sire Diex, je vous requier conseil ...-... de moy. Amen " (éd.Leroquais, op. cit. , II, 309-310, n° IV avec var. dans le texte et dans l'ordre des requêtes); cf. ibid. I, XXVII-XXVIII; Sonet-Sinclair, n° 504 (116v-119). — Prière à la Croix. " Saincte vraye croez aouree// Qui du corps Dieu fustez honouree// ...-... confes mourir "; cf. Sonet-Sinclair, n° 1876; Rezeau, Les Prières aux saints en français à la fin du Moyen-Age , Genève, 1982, I, 15 (119v). F. 119v-123v Suffrages des saints, en latin: " De saint Pere et saint Paoul ... "; " De saint Estienne ... ", même suffrage que f. 45-45v; " De saint Sebastien "; " De touz martirs ... "; " De saint Julien "; " De saint Nicholas ... "; " De saint Antoine "; " De touz confessour s"; " De la Magdaleine "; " De sainte Marguerite "; " De toutez les vierges "; " De touz sains ". Le livre a été fait pour une femme, sans doute d'origine aristocratique; cf. la peinture du f. 112, où s. Michel la présente à la Vierge, et l' Obsecro te à la forme féminine. Sur le f. 1, ex-libris: "Lorin de La Croix, 1763".

BnF, Ms NAL 3194 (en ligne sur le site de la BnF)

 

 f238.jpg

 Livre d'Heures à l'usage de Saint-Brieuc, fol.116r

 

Lorin de La Croix :

Etienne-Jean-Baptiste Lorin, écuyer, seigneur de la baronnie de La Croix (La Croix en Touraine), né en 1710, avocat au Parlement et siège présidial de Tours, époux Henriette Cormier de La Picardière, dont postérité.

Armes : de sable au chef d'argent, chargé de trois merlettes de gueules. Couronne de marquis.

Repost 0
Published by F du Fou - dans Manuscrit
commenter cet article
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 15:20

telegramme20121010.jpg

Objet :

  • favoriser dans un but éducatif et culturel l’expression artistique des amateurs et des élèves des conservatoires de musique, de danse, théâtre au moyen de sessions d’activités artistiques, réparties tout au long de l’année ;
  • organiser concerts et spectacles d’art vocal et lyrique en fin de sessions permettant aux artistes amateurs et pré-professionnels d’acquérir ou de compléter une expérience de scène ;
  • permettre par ces moyens et objectifs de valoriser et de prolonger le travail des classes de chant et d’art lyrique du conservatoire à rayonnement départemental de St-Brieuc ainsi que des autres écoles de musique du département des Côtes d’Armor et le cas échéant d’autres conservatoires de Bretagne ; 
  • faciliter la mise en oeuvre et la mise à disposition de lieux d’intérêt patrimonial pour des concerts ou manifestations organisés par le C.R.D. de St-Brieuc et le cas échéant d’autres conservatoires ainsi qu’éventuellement d’autres organisateurs de spectacles ou associations.

 

Site : http://scenesenperspective.jimdo.com/

Repost 0
Published by F du Fou - dans Opéra
commenter cet article
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 08:00
Dessiné et gravé par Yves Beaujard D´après photos de © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / G.Vivien et © R.Mattes / hemis.fr

Dessiné et gravé par Yves Beaujard D´après photos de © RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / G.Vivien et © R.Mattes / hemis.fr

Pour plus d'informations, voir le site http://www.phil-ouest.com/

Anne de Bretagne 1477-1514

Repost 0
Published by F du Fou - dans Documentation
commenter cet article
6 janvier 2013 7 06 /01 /janvier /2013 09:00

f73.jpg

Petites Heures de la Reine Anne de Bretagne, BnF, NAL 3027

 

À l'origine, L'Épiphanie, fait partie du cycle de Noël et tire son fond et son sens des célébrations païennes de la Lumière.

En effet, Noël, avant d'être un jour, est d'abord un cycle.

Celui-ci atteint son apogée au jour marquant le solstice d'hiver (ou en tout cas un des jours associés au solstice) le 25 décembre. Cette nuit du solstice, qui est la plus longue de l'année, annonce le rallongement des jours et -par extension- la renaissance de la Lumière censée être à l'origine de toutes choses.

Puis la célébration se prolonge durant un nombre de jours hautement symbolique : 12 jours. Ainsi Noël est-elle une fête qui dure 12 jours et 12 nuits, le 12 représentant entre autres la Totalité (12 mois, 12 heures, 12 Dieux Olympiens, 12 Tribus d'Israël, 12 Apôtres, etc.)

Le cycle prend fin le 6 janvier. C'est à ce moment que les jours commencent à s'allonger de façon sensible, que la promesse de la nuit solsticiale est tenue. On célèbre alors l'Épiphanie, la manifestation de la Lumière. Par sa forme ronde et sa couleur dorée, la galette symbolise le soleil.

Il est à noter également que c'est ce jour (en tout cas son équivalent, car le calendrier alors en vigueur -le calendrier julien- diffère du nôtre) qu'avait lieu sous la Rome antique la fête des 12 Dieux Épiphanes (autrement dit les 12 Olympiens).

Le christianisme a repris tout ce fonds symbolique en assimilant la lumière au Christ, puisqu'il est annoncé comme étant « la parole qui éclaire le monde ».

 

Selon St Matthieu

Jésus étant né à Bethléem de Judée, au temps du roi Hérode, voici que des mages venus d'Orient arrivèrent à Jérusalem en disant : "Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? Nous avons vu, en effet, son astre à son lever et sommes venus lui rendre hommage."

À la vue de l'astre ils se réjouirent d'une très grande joie. Entrant alors dans le logis, ils virent l'enfant avec Marie sa mère, et, se prosternant, ils lui rendirent hommage ; puis, ouvrant leurs cassettes, ils lui offrirent en présents de l'or, de l'encens et de la myrrhe

Repost 0
Published by F du Fou - dans Manuscrit Epiphanie
commenter cet article
5 janvier 2013 6 05 /01 /janvier /2013 09:53

La mort nous suit, on la combat, on la donne,

pour que les nôtes l'évitent. Un acte héroïque pour certains,

et le plus terrible des péchés pour d'autres.

On n'oublie pas, on vit avec et on passe outre

 

Marsouin de 1ère classe C. Louaisel, 2ème RIMa

Mort pour la France le 18 mai 2011, en Afghanistan

 

Fidelitate et honore, terra et mare

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 20:25
JORF n°0001 du 1 janvier 2013 page 68 
texte n° 13 


DECRET 
Décret du 31 décembre 2012 portant nomination 

NOR: SPOK1242547D



Par décret du Président de la République en date du 31 décembre 2012, pris sur le rapport du Premier ministre et de la ministre des sports, de la jeunesse, de l'éducation populaire et de la vie associative et visé pour son exécution par le grand chancelier de l'ordre national de la Légion d'honneur, vu la déclaration du conseil de l'ordre portant que les présentes nominations sont faites en conformité des lois, décrets et règlements en vigueur, notamment de l'article R. 27 du code de la Légion d'honneur et de la médaille militaire, le conseil des ministres entendu, sont nommés, pour prendre rang à compter de la date de réception dans leur grade :


Ministère des sports, de la jeunesse,
de l'éducation populaire et de la vie associative
Au grade de chevalier


...
Mme Bresset (Julie, Sylvie), médaille d'or en cyclisme (VTT cross-country) aux jeux Olympiques de Londres ; 1 an de services

...

Repost 0
Published by F du Fou - dans Presse
commenter cet article
1 janvier 2013 2 01 /01 /janvier /2013 18:31

Page de calcul de la date de Pâques,

d'après la méthode de

Dionyssius Exiguus

denys.jpg

Aristotelis liber de Physiognomia expo situsfol. 4

 

Calcul de la date de Pâques, sur les sites de :

Denys le Petit, Dionyssius Exiguus, sur les sites de :

 

Repost 0
Published by F du Fou - dans Manuscrit
commenter cet article
29 décembre 2012 6 29 /12 /décembre /2012 15:50

chapelle2

Chapelle Notre Dame du Beau Chemin

Edifiée à l'emplacement d'une ancienne chapelle, la première pierre fut posée et bénie le 28 mai 1877 et la chapelle bénie le 1er septembre 1878.

 

ChapBC10.jpg

 

notredame.jpg

Ancienne chapelle Notre-Dame, représentée sur le cadastre 1841, feuille E1

Archives Départementales des Côtes d'Armor

Rue Notre-Dame

Repost 0
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 08:00

 

Joyeux Noël et bonne année !

 

Nedeleg laouen d'an holl !

 

Boune Neoua Bónn anaèy !

 

f61

Petites Heures de la Reine Anne de Bretagne, BnF, NAL 3027

 

Repost 0
19 décembre 2012 3 19 /12 /décembre /2012 08:38

eglise2

eglise

Repost 0
15 décembre 2012 6 15 /12 /décembre /2012 14:12

I. Messire N Le Moënne, écuyer, seigneur de Saint-Eloy en Ploeuc, père de :

  1. Allain Le Moënne, qui suit ;
  2. Jouhan Le Moënne, écuyer, présent à la réformation du 7 octobre 1426 ;
  3. Eon Le Moënne, écuyer, présent à la réformation du 7 octobre 1426.

 

II. Messire Allain Le Moënne, écuyer, seigneur de Saint-Eloy en Ploeuc, présent à la réformation du 7 octobre 1426, père de :

  1. Dom Thébault Le Moënne, écuyer ;
  2. Anthoine Le Moënne, qui suit ;
  3. Allain Le Moënne, (IIbis.) ;
  4. Pierre Le Moënne (IIter.).

 

III. Messire Anthoine Le Moënne, écuyer, seigneur de Saint-Eloy jusqu’au 17 décembre 1486 [vente de la seigneurie au seigneur du Pont à L’Asne Ollivier Visdelou], épouse Louise de La Villeguy, dont :

 

IV. Messire Tristan Ier Le Moënne, écuyer, seigneur de La Pléneville, cité dans des acquêts de 1505 à 1508, épouse Françoise Le Mintier, fille de Jean Le Mintier, écuyer, seigneur de La Ville-Morvan, vivant en 1517, et de Marguerite de Kerénor, dont :

 

IV. Messire Ollivier Le Moënne, écuyer, seigneur de Cléden au Haut-Corlay et du Bas-Cléden en Saint-Bihy, décédé avant 1576, épouse en premières noces Jeanne Le Chaponnier, et en secondes noces Jacquette Saincto-Domingo, dont du second lit :

  1. Ollivier Le Moënne, écuyer ;
  2. Yves Le Moënne, qui suit ;
  3. Jeanne Le Moënne ;
  4. Christine Le Moënne.

VI. Messire Yves Le Moënne, écuyer, seigneur de Cléden, épouse Jacquette Prigent, dont :

 

VII. Messire Tristan II Le Moënne, écuyer, seigneur de Cléden et du Bas-Cléden,  puis du Quellenec et de Kerjacob en Merléac et Saint-Gilles-Vieux-Marché par acquêt en 1640, sénéchal de Corlay et de Châtelaudren en 1615, épouse par contrat du 12 février 1630 Catherine Guiller, dame du Bahel, fille aînée de Riou Guiller, écuyer, seigneur du Bois-Gicquel, du Cosquer en Saint-Gilles, de La Villeneuve en Plélauff, de Penpoulou en Kerpert et autres lieux, décédé à Saint-Gilles de Gouarec le 3 août 1663, et de Louise Raison, décédée le 1er novembre 1651, dont :

  1. Michelle Le Moënne, née vers 1630 et décédée à Merléac le 27 septembre 1690; 
  2. Louise Le Moënne, née à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 31 décembre 1631 ;
  3. Mathurine Le Moënne, née vers 1632 et décédée à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 17 avril 1712 ;
  4. Claude Ier Le Moënne, qui suit ;
  5. Olivier Le Moënne, (VIIIbis.)  ;
  6. Riou Le Moënne, (VIIIter.) ;
  7. Yves Le Moënne, écuyer, seigneur du Ruffroger et demeurant au Quellenec en Merléac, baptisé à Saint-Mayeuc le 3 novembre 1637 et y décède le 1er novembre 1674, maintenu dans sa noblesse le 22 mai 1669, prêtre ;
  8. Joseph Le Moënne, écuyer, seigneur de La Vieuville et demeurant au Cosquer en Saint-Mayeuc, baptisé à Saint-Mayeuc le 17 mars 1645 et y décède le 4 août 1688, maintenu dans sa noblesse le 22 mai 1669, prêtre ;
  9. Michelle Le Moënne, née vers 1650 et décédée à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 9 septembre 1722.

 

VIII. Messire Claude Ier Le Moënne, écuyer, chef de nom et armes, seigneur du Quellenec, décédé à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 9 septembre 1690maintenu dans sa noblesse le 22 mai 1669, épouse Catherine de Lamprat, née vers 1649 et décédée à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 17 juillet 1719, dont :

  1. Claude Le Moënne, née à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 14 juin 1674 et ondoyée à Corlay le 18, baptisée  à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 2 février 1675,  y décède le 26 avril 1696 ;
  2. Claude II Le Moënne, qui suit ;
  3. Anne-Catherine Le Moënne, née à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 29 novembre 1676 et y décède le 3 mars 1680 ;
  4. Suzanne-Yvonne Le Moënne, née à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 1er janvier 1678 et baptisée le 6 août ;
  5. Tristan Le Moënne, écuyer, né vers 1686 et décédé à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 23 mai 1696 ;
  6. Catherine-Jeanne Le Moënne, née au Quellenec le 25 septembre 1686 et baptisée à Saint-Guen le 2 septembre 1687 ;
  7. Anne Le Moënne, née vers 1687 et décédée à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 15 octobre 1696 ;
  8. Marie-Anne Le Moënne, née vers 1688 et décédée à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 16 janvier 1712 ;
  9. Et peut-être Marie-Gilette Le Moënne, épouse à Merléac le 28 septembre 1728 François-René de Bizien ;
  10. Louise-Suzanne Le Möenne, dame du Quellenec, épouse Pierre Jean-Joseph Le Métayer, écuyer, seigneur de Coëtdiquel, dont postérité.

 

IX. Messire Claude II Le Moënne, écuyer, seigneur du Quellenec, décédé à Saint-Gilles-Vieux-Marché le 24 mars 1728.

 

--------------------

VIIIbis. Messire Olivier Le Moënne, écuyer, seigneur de Carronay et du Pavillon et demeurant à Bonamour en Trévé, maintenu dans sa noblesse le 22 mai 1669, épouse Sébastienne Pommeret, dont :

  1. Françoise Le Moënne, épouse par contrat du 24 mars 1654 Jacques Le Vicomte, écuyer, seigneur de La Ville-Houeix, de La Ville-Mouézan, maintenu dans sa noblesse par arrêt du 2 avril 1669, fils aîné de Jean Le Vicomte, écuyer, seigneur de La Ville-Houeix, et de Jeanne Le Mintier, dont postérité;
  2. Renée Le Moënne, épouse à Trévé le 20 mai 1670 Gilles de Kergu, écuyer, seigneur de Prédero en Planguenoual.

 

--------------------

VIIIter. Messire Riou Le Moënne, écuyer, seigneur du Boisriou, baptisé à Saint-Mayeux le 8 mai 1636, décédé à Mûr le 21 août 1700 et inhumé le surlendemain, maintenu dans sa noblesse le 22 mai 1669, épouse à Lescouët-Gouarec le 21 août 1673 Jeanne Chartier, dont :

  1. Mathurine-Jeanne Le Moënne, née à Lescouët-Gouarec le 2 juin 1676 ;
  2. Nicolas-Louis Le Moënne, écuyer, né à Lescouët-Gouarec le 10 février 1678 ; Marie-Anne Le Moënne, née à Lescouët-Gouarec le 2 juin 1679 ; 
  3. Claude-Tréflan Le Moënne, écuyer, né à Lescouët-Gouarec le 13 janvier 1687 ;
  4. Marie-Anne Le Moënne, née à Lescouët-Gouarec le 19 juillet 1688 ;

 

IX. Messire Joseph Le Moënne, écuyer, seigneur du Boisriou, décédé à Plélauff le 13 mars 1743, épouse à Rosquelfen le 7 juin 1728 Angélique-Françoise de Lestel, dont :

  1. Joseph Le Moënne, écuyer, né vers 1728 et décédé à Plélauff le 11 juin 1748 ;
  2. Louise-Suzanne Le Moënne, née à Caverne en Lescouët-Gouarec le 2 octobre 1730 ;
  3. François-René Le Moënne, né à Caverne en Lescouët-Gouarec le 11 mai 1734 ;
  4. François-Hyacinthe Le Moënne, né à Caverne en Lescouët-Gouarec le 14 mai 1737.

--------------------

IIbis. Messire Allain Le Moënne, écuyer, seigneur de La Touche-aux-Moines et de La Ville-Rouault, père de :

 

III. Messire Charles Le Moënne, écuyer, seigneur de La Touche-aux-Moines et de La Ville-Rouault, présent lors des montres de 1469 et 1479, père de :

 

IV. Messire Jacques Le Moënne, écuyer, seigneur de La Touche-aux-Moines et de La Ville-Rouault, présent lors de la Réformation du 4 mars 1536.

 

--------------------

IIter. Messire Pierre Le Moënne, écuyer, épouse Anne Budes, dont :

  1. Marie Le Moënne, épouse Jacques Berthelot, écuyer, seigneur de La Coste en Ploeuc, dont postérité ;
  2. Rollande Le Moënne, épouse Jacques Le Feubvre, dont postérité.

--------------------

 

Mouenne.jpgMoënne (Le) : de gueules à trois croissants d'argent, accompagnés d'une fleur de lys d'or en abîme.

--------------------
Repost 0
Published by F du Fou - dans Filiation
commenter cet article

Ecole Sainte-Anne

esa

Ecole Sainte-Anne de Ploeuc

43, rue de La Gare

22150 Ploeuc sur Lié

02.96.42.10.26

013

http://ecolesainteanneploeuc.jimdo.com

Recherche

Jouets & Co

​​

Appelez-nous au : 06 67 30 84 51.

Vente locale sur catalogue

Ploeuc-sur-Lié,  Plaintel, Saint-Brieuc

http://www.jouetsandco.fr

Manoir de La Mare

Mare 6838
Mariages et festivités familiales
Séminaires et événements professionnels
Stages et expositions
Concerts et spectacles

Château de Bogard

bogard

Un cadre prestigieux dans les Côtes d'Armor (Pays de Moncontour) pour organiser des évènements inoubliables, mariages, réceptions, week-end, séminaires d'entreprises, séjours à la semaine.

Site : http://www.chateau-de-bogard.com

Hôtel de La Rallière

012

Locations saisonnières à Preuilly-sur-Claise au coeur de la Touraine

Site  : http://hoteldelaralliere.jimdo.com/

Météo

Droits d'auteur et de reproductions

Blog personnel : ce blog respecte le droit d'auteur, merci de le respecter à votre tour. Son contenu - sauf images et mention contraire - est utilisable librement, hors cadre commercial, à la condition sine qua non, de me le signaler et d'en indiquer la provenance. Les images ne sont pas toutes miennes, et lorsque c'est le cas, j'ai obtenu l'autorisation de les mettre en ligne sur ce blog. La reproduction des images reste soumise aux autorisations habituelles (me contacter).