Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2009 4 04 /06 /juin /2009 16:29

Rencontre avec son auteur : Claude BOUREL

 

I - Pourquoi cette étude ?

A travers les travaux que je mène depuis un certain temps et un temps certain, je me suis rendu compte que les gens connaissaient mal leurs racines et dans une société au rythme de vie accéléré, ils ont de plus en plus envie de les découvrir. Pourquoi pas par le biais de la toponymie qui, comme le dit bien dans la préface Gérard Le Guilloux, « n’est pas uniquement une énumération de noms » mais aussi et surtout elle « permet à ceux qui sont à la recherche de leur origine locale de retrouver leurs racines dans le pays où ont vécu leurs ancêtres ».

Je me dois d’ajouter que cette étude s’inscrit également dans le droit fil des recherches effectuées lors des cours de gallo et culture régionale au collège public de Ploeuc durant l’année scolaire 94/95 par les classes de 6ème . Travail qui se concrétisa par la publication de la plaquette « Ploeuc et sa contrée » (recherches sur le terroir). Le prof que j’étais alors peut affirmer qu’élèves, parents et grands-parents y ont participé avec plaisir.

 

II – S’il fallait retenir une seule image, une seule leçon de cette étude, quelle serait-elle ?

Celle de l’Homme perpétuellement penché sur cette glèbe qu’il connaît et travaille, celle de l’Homme qui modèle cette terre, ce paysage pour améliorer sa condition. Depuis les lieux-dits Plesse, Plessix (La Harmoye, Plaintel, Ploeuc) jusqu’au Ros Grignon (Ploeuc) en passant par Les Brégeons (Plaintel), l’homme a façonné de multiples manières dans le temps son cadre de vie.

 

III – Précisément, ce rapport de l’homme à son environnement est-il toujours positif ?

Le plus souvent oui.

Un exemple, les noms de lieux attestant la présence des moulins et leur fonction, on en compte près de 20 dans ce livre. Citons Le Moulin du Mottay (Le Bodéo), Le Moulin des Canards (Lanfains), Le Moulin à Tan (L’Hermitage-Lorge). Ces toponymes constituent un excellent reflet du quotidien de la vie rurale au temps passé. Depuis le picotou (tailleur de pierre) qui a laissé à jamais sa marque dans le rocher de la rivière (le Gouët par exemple) pour en tirer la meule du moulin jusqu’au paysan qui gravissait le chemin pentu avec sa charrette emplie de sacs de farine fraîchement moulue jusqu’au four à pain que l’on trouve aujourd’hui encore accolé au pignon d’une ferme comme aux Barrières à Plaintel.

 

IV – N’existe-t-il pas aussi des rapports négatifs ?

Si. Malheureusement.

On peut en citer deux.

1 – La destruction de l’environnement architectural des manoirs - surtout depuis l’arrivée du tracteur et du gigantisme des machines agricoles. Existaient de beaux porches avec blasons : ils ont disparu, détruits ou vendus… pour que la moissonneuse-batteuse puisse passer !

Qu’est devenu le manoir de la Vieuville à Ploeuc et son imposante façade (1) ou le porche du manoir de Trébua en Plaintel et ses blasons finement ciselés reflétant l’histoire locale ? Reste le lieu-dit !...

2 – Notre patrimoine, c’est aussi les noms de champs (appelés microtoponymie). Avec le remembrement de nombreux noms de clos ne sont plus. Dommage. C’est tout un pan de la petite histoire de nos ancêtres jeté aux oubliettes.

 

V – On sent le linguiste en permanence. Peux-tu aborder ce point ?

1 – Je vous renvoie à la postface intitulée « Ou comment les noms de lieux mènent à l’histoire des hommes ».

2 – un commentaire. Cette page est le reflet des langues usitées par nos ancêtres qui se sont succédé sur ce sol, le nôtre aujourd’hui.

Un constat :

50% des toponymes viennent du latin

24% sont issus du gaulois

14% viennent du germanique

12% du breton

donc présence dominante des Romains.

Importance certaine des Celtes - et surtout des Gaulois.

Importance non négligeable des Germains.

A partir de ces composantes indiscutables, une autre étude pourrait être menée.

 

VI – Quel bilan tires-tu de ces recherches ?

On peut être fiers de notre terre, de nos collines, de nos ruisseaux.

Nous avons la chance d’habiter une contrée attachante d’où le développement de ce canton ; à des degrés divers, les 6 communes prospèrent. Mais il faudra tenir compte de la leçon de vie de nos ancêtres qui ont su protéger et valoriser leur horizon quotidien. A nous de suivre leur sillon !

 

VII – Des projets ?

Assurément. J’aime les mots. J’aime chercher. J’aime écrire. J’aime transmettre.

1 – une étude sur le canton de Quintin  - identique dans sa démarche à celle du canton de Ploeuc  - me plairait.

2 – L’hydronymie du bassin du Gouët (2) ne me laisse pas indifférent. Nous avons la chance d’habiter près d’une belle vallée. Valorisons-la !

 

 

(1) Sa cheminée se trouve aujourd’hui au château du Fort La Latte.

(2) J’ai pataugé dans son eau quand j’étais gamin.

Partager cet article

Repost 0
Published by F du Fou - dans Bibliographie
commenter cet article

commentaires

Ecole Sainte-Anne

Ecole Sainte-Anne de Ploeuc

43, rue de La Gare

22150 Ploeuc-sur-Lié

02.96.42.10.26

http://ecolesainteanneploeuc.jimdo.com

Recherche

Jouets & Co

​​

Appelez-nous au : 06 67 30 84 51.

Vente locale sur catalogue

Ploeuc-sur-Lié,  Plaintel, Saint-Brieuc

http://www.jouetsandco.fr

La Belle du Lié

Fête de la Pomme de Terre

9/10 septembre 2017

http://www.belledulie.fr/

Château de Bogard

bogard

Un cadre prestigieux dans les Côtes d'Armor (Pays de Moncontour) pour organiser des évènements inoubliables, mariages, réceptions, week-end, séminaires d'entreprises, séjours à la semaine.

Site : http://www.chateau-de-bogard.com

Hôtel de La Rallière

012

Locations saisonnières à Preuilly-sur-Claise au coeur de la Touraine

Site  : http://hoteldelaralliere.jimdo.com/

Météo

Droits d'auteur et de reproductions

Blog personnel : ce blog respecte le droit d'auteur, merci de le respecter à votre tour. Son contenu - sauf images et mention contraire - est utilisable librement, hors cadre commercial, à la condition sine qua non, de me le signaler et d'en indiquer la provenance. Les images ne sont pas toutes miennes, et lorsque c'est le cas, j'ai obtenu l'autorisation de les mettre en ligne sur ce blog. La reproduction des images reste soumise aux autorisations habituelles (me contacter).